Quand l’informatique sert la médecine

Informatique et médecine : deux domaines indissociables

2014 aura été l’année de toutes les innovations en médecine, avec la pose des premières prothèses de bras contrôlées uniquement par le cerveau, l’utilisation toujours plus importante des robots chirurgiens (http://www.20minutes.fr/high-tech/1490075-20141127-cancer-robot-chirurgien-haute-precision-rescousse), l’utilisation de plus en plus répandue des organes imprimés en 3D, les nouvelles découvertes en matière de radiographie, etc.
Cette année nous a encore prouvé, s’il était encore nécessaire, que les technologies High-tech sont réellement devenues indispensables au bon fonctionnement de nos établissements de santé.
L’informatique est également incontournable dans nos hôpitaux, car c’est avec ces outils que l’on peut suivre avec attention les soins de chaque patient, les antécédents et leur état de santé en temps réel. Dorénavant, il est possible de transférer virtuellement un patient d’un établissement à un autre, de bénéficier de l’expertise d’un expert à l’autre bout du monde ou de comparer les données pour retrouver des cas similaires, des donneurs compatibles, etc.
Et sans toutes ces inventions, aujourd’hui, le monde de la santé dans nos pays surdéveloppés serait complètement paralysé.

Telemedicine_Consult

Des professionnels sur le qui-vive

Il est donc essentiel de protéger au mieux les infrastructures de communication et d’échange dans les établissements de santé, afin d’en assurer le bon fonctionnement, la compatibilité et les évolutions. C’est pourquoi les professionnels de l’informatique en font un secteur de recherche privilégié, proposant sans cesse de nouvelles innovations ayant pour but d’améliorer la tâche et les performances de chaque personnel de santé.
En faisant de la médecine une de leurs cibles, ils ont permis de développer des outils essentiels tels que les switch kvm sur IP par exemple. Tout simple, cet accessoire permet d’éloigner un poste de travail de l’unité centrale grâce à un réseau immatériel (sans fil). Concrètement, cela permet par exemple de faire passer un scanner à un patient sans mettre en danger le matériel informatique ou les médecins qui travaillent tous les jours auprès des machines à rayons X. Il permet aussi d’accéder à un dossier à distance, par plusieurs personnes et à différents endroits, pour accélérer les tâches administratives…

Vous souhaitez en savoir plus sur les installations possibles dans votre établissement de santé ou trouvez une entreprise prestataire de service informatique pour vous accompagner dans la gestion de votre parc ? Rendez-vous sur  www.acitechnology.eu.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.