Ce qu’il faut savoir sur l’endométriose

Aujourd’hui, une femme sur dix est concernée par cette maladie encore peu connue. On en parle très peu d’ailleurs et les médecins eux-mêmes sont encore dans le flou. À l’occasion de la semaine de lutte contre l’endométriose, une campagne de sensibilisation a été mise en place pour faire reconnaître cette pathologie douloureuse.

L’endométriose, c’est quoi ?

uterus-1089344_960_720L’endométriose est une maladie chronique causée par la présence d’un fragment de tissu utérin en dehors de sa situation normale. En général, sous l’effet des hormones, la muqueuse utérine ou endomètre se prolifère puis se détériore et saigne pendant les règles. Dans le cadre d’une endométriose, ce tissu migre vers les trompes ou vers d’autres zones en dehors de l’utérus. Il va alors se coller sur les organes gynécologiques ainsi que ceux du système digestif et urinaire : d’où les douleurs ressenties au niveau de ces organes.

Les symptômes de l’endométriose

Cette pathologie concerne surtout les femmes en âge de procréer. Difficile à cerner, elle présente une multitude de signes et se manifeste par plusieurs symptômes. Néanmoins, les symptômes les plus courants sont les règles douloureuses, la douleur pendant les rapports sexuels et la difficulté à uriner. Il s’agit souvent d’une douleur invalidante qui engendre une inactivité de la personne concernée pendant plusieurs jours. Par ailleurs, elle se manifeste surtout pendant les périodes d’ovulations et pendant les règles. Les cas les plus graves présentent des troubles digestifs, vomissement, voire même perte de connaissance.

Les traitements de cette maladie

Il n’y a pas de traitement particulier pour guérir définitivement l’endométriose. Toutefois, la chirurgie et l’hormonothérapie permettent de ralentir son évolution. En plus, grâce à une prise de pilule en continu, les douleurs cesseront et les femmes atteintes de ce trouble pourront vivre normalement. Plusieurs domaines de la médecine douce permettent également d’accompagner le traitement habituel de l’endométriose : acupuncture, homéopathie, kinésithérapie… Dans le cas où vous souffrez de ces symptômes, il est plus prudent d’en parler le plus tôt possible avec un professionnel de santé. Ce dernier saura vous conseiller et vous orienter vers un spécialiste si nécessaire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.