Nouvelle étude cigarette électronique : controverse

SAMSUNG

La e-cigarette a été initialement présentée comme un substitut idéal à la cigarette classique, permettant aux fumeurs compulsifs de continuer à s’adonner à leur vice sans encourir les foudres des loi anti-tabac, ainsi que de supprimer par la même occasion le risque sanitaire associé à la cigarette classique (cancers, risques cardiovasculaires, danger pour le nourrisson, etc.). Le succès ne s’est pas fait attendre et bon nombre de nos contemporains vapotent aujourd’hui quotidiennement.

Une étude qui laisse perplexe

L’innocuité de la cigarette électronique a cependant toujours été discutée et les débats ont été relancés récemment par une étude d’une équipe de l’université américaine de Portland mettant en évidence la présence en forte quantité de formaldéhydes cancérigènes lorsque la cigarette électronique est très chaude. Les résultats de cette étude ont cependant été contestés, le cas étudié (voltage de la cigarette électronique à son maximum de 5 volts) étant aux dires de beaucoup peu réalistes par rapport aux utilisations réelles de la cigarette électronique. De plus, ces résultats varient énormément, entre un liquide e-cigarette pas cher ou une version haut de gamme (et pas toujours en faveur du premier) et parfois même entre deux liquides de marque identique.

Des précautions toujours de mise

L’étude américaine, aussi contestable soit-elle, a cependant le mérite de rappeler que la cigarette électronique n’est pas totalement anodine : l’élévation à une température élevée de liquides aux compositions souvent complexes est susceptible de générer l’émission de composés organiques peu recommandables, qui, sans être aussi dangereux que ceux de la cigarette classique, ne sont sans doute pas inoffensifs. Il est donc bon de rappeler à tous les vapoteurs de bien choisir leurs adresses et ne pas se laisser tenter par n’importe quelle boutique ayant pignon sur rue.

Mais faut-il pour autant soumettre l’utilisation de la e-cigarette dans les lieux publics aux mêmes restrictions que celle de la cigarette classique, comme le suggère le dernier projet de loi présenté par le ministère de la Santé ? (cf http://www.20minutes.fr/societe/1575847-20150331-salles-shoot-tabac-10-mesures-principales-projet-loi-sante).
Le débat est sans doute encore loin d’être clos…

1 ping

  1. […] Nouvelle étude cigarette électronique : controverse […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.