L’onde de choc du virus Ebola

C

Un virus à la gravité inédite

Les autorités sanitaires du monde entier ont les yeux rivés vers l’Afrique de l’Ouest, région du globe où depuis mars 2014 a été notifié le premier cas d’un individu porteur d’un virus mortel et contagieux : Ebola.
Les données chiffrées illustrent la gravité de l’épidémie qui sévit plus particulièrement en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone : sur 5864 cas avérés, 2811 victimes sont à déplorer. Certains cas commencent à apparaître au USA, notamment, ainsi qu’en Espagne, où 5 nouvelles personnes viennent d’être hospitalisées en prévention : http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/07/ebola-espagne-personnes-hospitalisees_n_5944898.html.
L’épidémie actuelle est sans commune mesure la plus importante jamais enregistrée depuis la première apparition du virus en 1976 en République Démocratique du Congo (ex Zaïre), qui avait touché 318 personnes.
D’après les spécialistes, la chauve souris frugivore serait le premier élément porteur d’Ebola. Le virus va ensuite frapper l’homme par le biais d’animaux sauvages contaminés et se propager alors par transmission interhumaine.

Des mesures de précaution indispensables

15282850238_e23e8f11ce_zAfin de prévenir au mieux l’expansion du virus hors des zones actuellement touchées, les autorités sanitaires ont pris certaines mesures :

. dépistage systématique dans les aéroports des voyageurs quittant le pays à risque.
. prise en charge immédiate de tout cas suspect en provenance d’Afrique de l’Ouest.
. distribution de tracts destinés à sensibiliser et informer les passagers en partance pour les zones où sévit la maladie.

Dans les pays infectés :

. interdiction de se déplacer dans les zones de transmission.
. interdiction de manipuler et consommer de la viande de brousse.
. se laver fréquemment les mains.

Face à l’ampleur de la propagation du virus, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se montre alarmante et estime que 20 000 personnes pourraient être contaminées d’ici début novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.