Gérer les nausées du début de grossesse

Les nausées du début de la grossesse sont loin d’être un mythe, même si toutes les femmes ne sont pas touchées par le problème. Même si elles peuvent être bénignes, elles peuvent constituer un handicap important au quotidien. Elles peuvent peser  par ailleurs sur le moral des femmes enceintes. Mieux connaître le phénomène et mieux le comprendre permet de prendre des mesures efficaces. Suivez nos conseils pour que comprendre les causes des nausées et comment les soulager.

Les causes de la nausée

 

Les nausées sont caractéristiques du premier trimestre de la grossesse. Mais d’où proviennent-elles ? On estime qu’elles seraient dues en partie à l’augmentation du taux d’œstrogènes,  hormone indispensable à la maternité. Une étude menée par deux gynécologues américains montre une étroite corrélation entre les œstrogènes et la sensibilité olfactive. Les nausées de la grossesse pourraient donc être provoquées par une intolérance accrue aux odeurs. Selon d’autres hypothèses, les œstrogènes agiraient sur l’abdomen et le tube digestif via une stimulation du système sympathique.

On estime que près de 98% des femmes auront au moins un épisode nauséeux durant leur grossesse. Heureusement, pour la plupart d’entre elles, le phénomène s’atténue à partir du quatrième mois.

gerer les naussees

Gérer les nausées

Premier conseil : éviter d’avoir l’estomac vide, puisque cela favorise les nausées. Il faut donc grignoter régulièrement, y compris avant de se lever et de commencer ses activités de la journée. Privilégiez les aliments solides, plutôt que de vous remplir l’estomac de liquides. Evitez les activités brusques après le repas et, si possible, ménagez une petite pause. On l’aura compris, mieux vaut manger peu, mais souvent, en d’autres termes, fractionner les repas. Comme vous aurez adopté une diététique adaptée à la grossesse, pensez à manger léger, pour ne pas encombrer les voies digestives. Essayez le gingembre, souverain contre les nausées. Bannissez les odeurs fortes de votre environnement.

Vous pouvez aussi essayer les médecines douces : l’homéopathie, en particulier, donne de bons résultats. Mais en période de grossesse, mieux vaut éviter l’automédication et se faire conseiller par un médecin homéopathe.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.