Chutes de poils chez les chiens : les principales causes

La chute de poils, de façon anormale, est un problème qui touche de nombreux chiens. Sans parler de la mue annuelle au printemps et en automne (dont on peut limiter les inconvénient avec un brossage régulier), les causes de ce trouble peuvent être multiples. Les plus connus sont les maladies parasitaires et les maladies dues à un trouble hormonal.

Les maladies parasitaires qui provoquent la chute de poils

4887291263_f358b33b2e_oDans la majorité des cas, une allergie aux piqûres de puce entraîne la chute de poils. Il y a aussi d’autres parasites qui en sont à l’origine. Les plus connues sont les acariens. Ces derniers provoquent la démodécie, la gale, la cheyletiellose ou tout simplement l’apparition des champignons, sources de la teigne. Les manifestations de la chute de poils varient selon les maladies. Certaines maladies entraînent des grattages intensifs tandis que d’autres se manifestent par des taches de formes diverses qui apparaissent sur le corps de l’animal. Aussi, si la chute de poil s’accompagne de ses symptômes, foncez avant tout chez le vétérinaire.

Les maladies hormonales

Le problème peut aussi provenir d’un trouble hormonal, plus précisément d’un dysfonctionnement au niveau de la sécrétion des hormones responsables de la pousse de poils. Le cas le plus connu est le diabète sucré. Cette maladie provoque une insuffisance de sécrétion d’insuline causant de grosses chutes de poils. Dans ces cas-là, le chien boit et urine beaucoup. Vous pouvez aussi constater de l’hypercorticisme et de l’hypothyroïdie qui se manifestent par des chutes bilatérales et symétriques sur les flancs et sur le dos. Là encore, en cas de symptômes, n’attendez pas pour consulter un professionnel et obtenir un traitement.

Les autres causes fréquentes

Les allergies alimentaires peuvent aussi être la cause. De nombreux aliments nuisent à la santé de nos chers compagnons. Généralement, le lait de vache, la viande de bœuf, les œufs et les céréales sont à éviter. Enfin, l’anxiété, la dépression et le stress sont des facteurs qui peuvent provoquer des maladies comportementales comme un léchage ou un grattage intensif, ce qui peut causer une chute de poils très prononcée sur une partie du corps de l’animal.
En cas de besoin, des centres spécialisés proposent des thérapies comportementales spécialement adaptées, mais vous pouvez également vous tourner vers l’éleveur de yorkshire qui vous a vendu votre petit compagnon, par exemple : il maîtrise sa race et ses spécificités et pourra donc vous orienter vers des solutions adaptées.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.